Toute l’équipe de MEDEF-NC reste mobilisée pour vous préparer les informations essentielles pendant cette période de blocage.

Dernière mise à jour : 10 décembre 2020.

Vigilance : Informations réseaux sociaux

Beaucoup d’informations erronées circulent actuellement, créant un climat d’anxiété. 
La source d’information la plus fiable, concernant notamment la circulation, est la page Facebook de la Gendarmerie Nationale
Si la situation évolue et nécessite des actions particulières, la cellule de crise en sera informée et pourra communiquer de façon adéquate.

 

Circulation des personnes

La circulation des personnes n’est limitée que dans les cas suivants : 

  • Sur les axes de circulation bloqués identifiés sur la page Facebook de la Gendarmerie ; les entreprises sont alors appelées à identifier les meilleures solutions pour leurs salariés : télétravail, absences justifiées ou congés payés. 
  • Sur les autres axes limités par des barrages filtrants : la circulation est sécurisée, possible mais ralentie. L’accès au lieu de travail est possible mais il est laissé à la stricte appréciation des entreprises d’envisager d’autres solutions, en concertation avec leur personnel.
     

Pour se tenir informer des conditions de circulation routière : 

  • Inforoute (cellule d'information du Haut-Commissariat et de la Gendarmerie) : 26 63 26
  • Page Facebook de la Gendarmerie : Cliquez ici.

 

Cellule de soutien aux entreprises

La CCI-NC met en place une cellule de soutien aux commerces et entreprises, en partenariat avec le gouvernement et l'OPT.

Un questionnaire est également en ligne pour permettre aux entreprises de faire état de leurs difficultés.

Objectifs de la cellule de soutien : 

  1. Orienter dans leurs démarches les entreprises touchées par les blocages ou violences
  2. Recenser les difficultés rencontrées et les dommages subis afin de les remonter aux institutions et d'éclairer les prises de décision
  3. Informer les entreprises sur les dispositifs qui seront mis en place.

 

Gestion du personnel

Pour les mesures adequates de gestion du personnel en période de grève : Cliquer-ici

 

Acheminements de marchandises sensibles (sanitaires ou autres)

Si une entreprise estime qu’elle est en situation d’urgence pour l’acheminement de certaines marchandises, elle doit en informer son syndicat professionnel en précisant sa demande :  

  • Marchandises concernées
  • Point de départ / arrivée
  • Véhicules concernés
  • Contexte de la situation d’urgence

La cellule de crise pourra être amenée à envisager des solutions au cas par cas en lien avec les autorités compétentes. 

 

Poursuites

Des poursuites sont en cours via le Procureur de la République suite aux dégradations de la journée du mardi 8 décembre 2020. Si des plaintes contre X sont déposées par les entreprises concernées, les éléments de preuves récoltés par les forces de l’ordre pourront être utilisés dans le cadre de l’enquête.


Si votre entreprise est bloquée : "check liste rapide"    

  • Contacter un huissier* pour établir un constat   

Ces constats doivent être les plus précis possibles (actes de dégradations, personnes ou organisations impliquées, moyens mis en œuvre pour bloquer les accès à l’entreprise, etc). 


* Liste de Huissiers de Justice :
Estelle SITRITA (DUMBEA)

Standard : 43 33 39 - Mobile : 74 34 11

ETUDE F. BURIGNAT-LESSON-BURIGNAT (NOUMEA)

Christian BURIGNAT- Florent BURIGNAT - Olivier LESSON

Standard : 28 57 28 - Lignes directes pour constats : 28 01 03 / 76 43 16

Maître Xavier LOMBARDO (NOUMEA)

Standard : 27 82 53 - ligne directe pour constats 80 00 88

Etude de Maître Chloé BERGER (KONE)

Lignes directes pour constats : 74 76 76 ligne directe pour les urgences : 77 77 95

  • Contacter un avocat pour engager une action en référé

L’entreprise contacte un avocat pour agir devant les juridictions selon une procédure d’urgence dite référé d’heure à heure, qui doit être diligentée devant le Président du Tribunal de Première Instance pour solliciter le concours de la force publique pour procéder à l’expulsion des bloqueurs.   

  • Mettre en contact l’huissier et l’avocat  

L’entreprise met en contact l’huissier et l’avocat pour qu’il coordonne leurs actions.   

En particulier, voir avec votre avocat s’il est utile de procéder à l’identification de vos salariés participants à ce blocage ou si une identification des instigateurs (USTKE) suffit. Cela sera en fonction de ce que l’entreprise envisage pour la suite (identification nécessaire si souhait de mettre en œuvre une procédure de licenciement pour faute lourde ou des demandes de dommages et intérêts à leur encontre).   

  • Prendre des photos

En plus des constats d’huissiers nous vous recommandons de prendre des photos des personnes présentes sur site appartenant ou non à votre entreprise et de constituer le maximum de preuves pour toutes actions ultérieures.

  • Informer le MEDEF-NC de vos actions : 

servicesadherents-direction@medef.nc


Mouvement de l'USTKE : grève ou mouvement illicite ?   

La grève est un conflit collectif du travail initié par les salariés en vue de faire aboutir des revendications relatives à l’application de leur contrat ou à leurs conditions de travail. Le mouvement de l’USTKE ne tend pas à défendre les intérêts professionnels directs des salariés mais poursuit un objectif politique. Le mouvement de l’USTKE est illicite.  

 

 

 

MEDEF NC

Manon MORICE
Assistante Communication