INTER PATRONALE - COMMUNIQUÉ

 

Consternation !


« C’est avec consternation et la plus vive inquiétude que l’Interpatronale a pris connaissance des déclarations du FLNKS dans l’article intitulé « Le FLNKS met la pression sur l’Usine du Sud et la SLN » paru ce jour dans les Nouvelles Calédoniennes.


La prise en otage assumée par une organisation politique d’un outil productif essentiel à l’économie du Territoire, dans le but d’obtenir des contreparties de l’État dans une logique de chantage, constitue un acte d’une gravité exceptionnelle, qui ruine la confiance que devraient pouvoir avoir les entrepreneurs et investisseurs de notre Pays dans leurs Institutions et ceux qui les dirigent.


 Nos organisations rappellent que bien loin de permettre à la SLN de « fonctionner », ces agissements conduisent concrètement à la mise au chômage de centaines de salariés, faisant payer un lourd tribut aux familles concernées, mais également aux comptes sociaux de la Nouvelle-Calédonie et par conséquent à ses contribuables, au premier rang desquels ses entreprises, déjà nombreuses à être asphyxiées par des mois de crise.


Par ces actions irresponsables, c’est l’avenir même de la SLN qui est menacé et l’équilibre économique de notre territoire.


Rappelons que la SLN et VALE représentent près de 4 000 emplois directs et plus de 1 1 000 emplois de sous-traitance, soit 15 000 emplois sur les 64 000 que comptent le secteur privé !

 

L’Interpatronale en appelle à la responsabilité des élus et à la fermeté de l’État pour que de tels agissements, au même titre que les agressions et exactions perpétrées à l’encontre de plusieurs entreprises depuis des mois ne puissent bénéficier d’aucune clémence et que la justice puisse librement faire respecter l’État de Droit en Nouvelle-Calédonie. »

 

Consulter l’actualité de notre interpatronale :
www.cpme.nc   www.medef.nc   www.u2p.nc

 

MEDEF NC