Depuis ce vendredi, le Medef NC prépare un dossier pratique règlementaire (en ligne pour lundi dans la journée) sur les mesures pour vos activités, et préserver la santé de vos salariés et de vos clients. Nous sommes parfaitement mobilisés pour obtenir de nos autorités un accompagnement sans précédent et nécessaire à la sauvegarde de l'économie calédonienne!!!

 

23 mars :

Point presse du gouvernement

Site internet dédié au Covid-19


Sondage entreprises sur le confinement et l'impact sur votre activité

Sondage Survey Monkey

Dossier du Medef-NC sur les mesures économiques et sociales suivant le confinement

En cours de rédaction et suivant les discussions avec les autorités ce lundi matin.

22 mars : allocution du gouvernement de la Nouvelle Caledonie

En direct sur la page Facebook de NC la 1ère


21 mars 2020 // Communiqué de presse de l'Inter-patronale NC pour les entreprises et entrepreneurs individuels ainsi que de leurs salariés face à la crise sanitaire Covid-19

Site internet du MEDEF-NC

Message à nos élus, nos adhérents, à nos salariés et à la population calédonienne

Nous sommes entrés dans une guerre sanitaire inédite!

Par chance, nous y sommes entrés un peu plus tard que les autres pays et ce retard doit pouvoir nous servir à prendre de meilleures décisions.

En parallèle, nous savons que nous ne pouvons pas compter uniquement sur l’esprit civique et citoyen.

Il faut, à notre sens, mettre toutes les chances de notre côté pour que cette crise soit la plus courte, et par conséquent la moins coûteuse et la moins destructrice possible pour notre population, nos salariés et notre économie en général.

C’est l’objectif principal et le sens du message que nous voulons relayer aujourd’hui avec nos organisations patronales.

Il vaut mieux se faire mal plus vite, mais moins longtemps.

Cette guerre sanitaire va se gagner ... ou se perdre ... sur les prochains jours et en mobilisant toutes nos forces.

Nous nous associons pleinement aux mesures initiées par le Gouvernement, et nous sommes même prêts à aller plus loin.

Sans être des spécialistes, nous nous joignons au cri d’alarme des médecins locaux qui préconisent des dispositions beaucoup plus complètes que celles en vigueur. Les Chefs d'entreprises ont pris leurs dispositions depuis 3 jours pour protéger leurs salariés dans l'Entreprise.

Il faut absolument prendre des dispositions pour en faire de même à l’extérieur.

Nous sommes prêts à étudier et à adopter toutes les mesures avec le Gouvernement qui iraient dans le sens d'un confinement plus généralisé et de toute urgence.

  • A l’instar de ce qui a été mis en place dans d’autres pays, la population pourrait être confinée à domicile après 20h en semaine et le week-end, éviter les plages, les rassemblements entre amis...

  • Au cas où nous devrions ensuite passer à des mesures encore plus strictes, nous nous mettons à disposition du Gouvernement, pour identifier les secteurs prioritaires qui pourraient être les seuls à fonctionner dans le cadre d’un confinement généralisé.

Nous pensons que si de telles mesures étaient appliquées rapidement, les dispositifs d’accompagnement et d’aides aux entreprises seraient plus limités dans le temps.

Ainsi la crise pourrait être jugulée plus rapidement, avec un coût économique et social moindre.

Nos organisations patronales sollicitent une réunion de travail de toute urgence avec le Gouvernement et le représentant de l’Etat.

 

19 mars 2020 // Conférence de presse de l'Inter-patronale de NC : soutien aux  entreprises et entrepreneurs individuels, leurs salariés ; face à la crise sanitaire Covid-19

Téléchargez le Communiqué de presse, reproduit ci-dessous >> DOSSIER DE PRESSE INTERPATRONALE NC CORONAVIRUS

Message aux adhérents du MEDEF-NC du 18/03/2020, rendu public >> Note d'informations du MEDEF-NC

Infos Haut-commissariat >> Site d'informations du Haut-Commissariat

Infos Gouvernement >> Espace Covid-19 sur le site du gouvernement de la NC

NOTRE REPONSE AUX CONSEQUENCES ECONOMIQUES DU CORONAVIRUS - CONFERENCE DE PRESSE INTERPATRONALE Du jeudi 19 Mars 2020 à 15H au MEDEF-NC

Dans un contexte économique local déjà très difficile et anxiogène et face à une crise sanitaire mondiale, il est URGENT de faire front ensemble et de s’unir pour gagner en efficacité et en réactivité. C’est pourquoi les organisations patronales représentatives de Nouvelle-Calédonie, le MEDEF-NC, la CPME et l’U2P, se sont constituées en inter-patronale.

Nous avions déjà expérimenté cette unité patronale, avec succès, lors de la création de la «Nouvelle-Calédonie Economique», à laquelle étaient également associée les chambres consulaires. Cette unité avait permis, à l’époque, de convaincre les élus nationaux de proroger l’aide à l’investissement outre-Mer jusqu’en 2025.

C’est donc la représentation de la NOUVELLE-CALEDONIE ECONOMIQUE qui se présente unie devant vous aujourd’hui.

Depuis hier, le coronavirus est présent en Nouvelle-Calédonie et nous devons nous préparer à une guerre sanitaire sans précédent sur notre territoire.

Nous sommes prêts à faire face à cette situation, mais pour la gagner, nous devons le faire ensemble, au côté de nos salariés, de nos partenaires sociaux et de nos élus. Tous sont essentiels dans ce combat pour préserver notre environnement économique, nos outils de travail et nos emplois.

Ce jeudi 19 mars 2020 à midi, le gouvernement et le Haut-commissariat de Nouvelle Calédonie ont annoncé un ensemble de mesures fortes. Elles permettent surtout de limiter la propagation du coronavirus sur le territoire, mais elles ne répondent que partiellement aux conséquences économiques qui se font d’ores et déjà ressentir.

Aussi, nous avons interrogé nos entreprises adhérentes afin d’identifier les difficultés rencontrées ou à venir. Par leurs retours et nos positions en tant que représentants des organisations patronales, nous souhaitons apporter notre contribution pour déterminer les mesures qui doivent être prises le plus rapidement possible pour faire face aux conséquences économiques cataclysmiques qui s’annoncent.

Aujourd’hui, les secteurs de l’hôtellerie et du tourisme sont déjà lourdement impactés. Les autres secteurs sont peu à peu touchés également. Il ne faut donc pas attendre que l’ensemble du monde économique calédonien chute pour prendre des dispositions !

Aussi nous soumettons les propositions suivantes :

« A SITUATION EXCEPTIONNELLE, Des Mesures et Réponses EXCEPTIONNELLES ! »

>> LE RETOUR A UNE UNITE TEMPORAIRE DE COMMANDEMENT

Pendant cette période exceptionnelle, il faut être réactif dans les prises de décisions.

Aussi, il est primordial d’avoir une unité de commandement au niveau de la Nouvelle-Calédonie, ce que le mode de gouvernance actuel ne permet pas!...

>> DEMANDE DE SOUTIEN FINANCIER A TITRE EXCEPTIONNEL

L’enjeu économique sur notre territoire va être similaire à celui de la Métropole, de l’Allemagne, de l’Espagne ou encore de l’Italie.

En Métropole, 300 milliards d’euros de garanties ont été débloqués ainsi que 45 milliards d’euros d’aide directe versés au secteur privé par l’Etat et les collectivités locales et régionales.

En ramenant ces chiffres à la Nouvelle-Calédonie, il faudrait avoir 150 milliards XPF de garanties bancaires et débloquer une première tranche de 30 milliards XPF pour aider le secteur privé.

Il faudra probablement ajouter un financement complémentaire pour le régime chômage, en vue de financer le chômage partiel.
«Quel qu’en soit le coût, il faut gagner cette guerre».
Le Président Emmanuel MACRON.

>> MESURES IDENTIQUES A CELLES MISES EN PLACE EN METROPOLE

Une entreprise à l’arrêt ne fait pas de chiffre d’affaire, mais elle doit continuer à faire face à des charges de toutes formes :

  • salaires,
  • charges sociales,
  • loyers,
  • énergie,
  • remboursements d’emprunts, etc.

Nous demandons, pour toutes les entreprises impactées directement ou indirectement : une exonération totale et définitive :

  • des taxes,

  • des impôts,

  • et des charges sociales. Ces dernières représentent environ 15 Milliards XPF par mois !

En outre, nous demandons que le gouvernement, avec le soutien de l’Etat, puisse apporter un soutien financier pour prendre en charge :

  • les salaires,

  • les loyers,

  • l’eau et l’électricité,

  • les traites bancaires,

  • le chômage, quand cela s’imposera aux employeurs

>> SUSPENSIONS DES TEXTES ET TRAVAUX EN COURS

Afin de ne pas rajouter de l’anxiété aux entreprises, il conviendrait de suspendre toutes les réformes actuelles et toutes les instructions de dossiers en cours.

L’énergie de chacun doit uniquement être placée dans le combat contre la situation générée par la pandémie qui nous touche!

>> INSTAURATION D’UN NUMERO VERT POUR LES ENTREPRISES

A l’instar du numéro vert mis en place par la DASS, nous souhaitons un numéro unique que les entreprises puissent appeler pour l’ensemble des mesures qui les concernent et qui sont aujourd’hui traitées par des directions et institutions différentes.

>> MISE EN PLACE D’UN GUICHET UNIQUE POUR LES ENTREPRISES

En complément du numéro vert, un guichet unique physique et numérique doit être mis en place afin de faciliter toutes les démarches qui concernent l’activité de l’entreprise :

  • CAFAT,
  • banque,
  • assurances,
  • administrations,
  • impôts,
  • chômage partiel,
  • télétravail,
  • direction du travail, etc.

EN TANT QU’INTER-PATRONALE, NOUS SOMMES PRETS A TRAVAILLER EN LIEN AVEC NOS ELUS ET LES PARTENAIRES SOCIAUX.

Nous demandons à être inclus et à participer au Comité de crise hebdomadaire

Car, en parallèle de la crise sanitaire, nous devons faire face à la crise économique qui est en train de se creuser.

Notre inter-patronale souhaite vivement participer et œuvrer au cœur de cette crise.

Le MEDEF-NC, la CPME-NC et l’U2P-NC, avec leurs contacts privilégiés auprès de leurs instances nationales et de la FEDOM, sauront faire entendre nos requêtes et notre situation au plus haut niveau des institutions gouvernementales françaises et européennes.

 

Le Monde change...

Nous sommes arrivés au bout du SYSTEME !...

Les pandémies, dans le cadre d’un réchauffement mondial global, vont modifier les sociétés et les interconnexions, de manière durable.

Une fois que nous serons sortis de cette crise, il faudra être capable de tirer des leçons de cette situation et ne pas avoir la mémoire courte.

Nous devons nous préparer à gagner en autonomie :

  • économique,

  • énergétique

  • et alimentaire.

 

C’est indispensable et nous le devons à nos enfants !

 

Ainsi, notre inter-patronale sera également présente au lendemain du COVID-19 pour construire une nouvelle relance économique.

Source photo : piqsels.com

MEDEF NC