Retrouvez ci-dessous le communiqué de la sécurité civile précisant la phase de sauvegarde suivant le passage de Niran.

1. Consignes de la sécurité civile pour la pré-alerte (cf site sécurité civile) : 

  • Suivre l’évolution du phénomène et écouter les consignes spécifiques à la situation, diffusées par les médias ;

  •  Faire le plein de carburant des véhicules ;  

  • Constituer une trousse de premiers secours ; 

  • Renforcer les infrastructures de bâtiments (hauban, toiture...) en veillant à enlever tout objet pouvant devenir un projectile ; 

  • Contrôler les systèmes d’évacuation d’eau pluviale (cheneaux, gouttières…) ;  

  • Réaliser un stockage d’eau minérale convenable, de denrées (aliments ne nécessitant pas forcément de cuisson) et divers matériels (bougies, outils lampes, ruban adhésif, serpillères, sceaux, radio, piles, médicaments...), le cas échéant dans des contenants étanches ; 

  • Elaguer les arbres à proximité des habitations ;

  • Amarrer les embarcations dans les règles de l’art, le cas échéant en respect des consignes propres à chaque capitainerie. 

2. Consignes de la sécurité civile pour l'alerte 1 :

(phénomène tropical classé au moins au niveau de la dépression tropicale forte intéressant le territoire dans un délai de moins de 18h) 

  • Rejoindre les lieux de résidence (Si le domicile n’est pas une construction solide ou s’il est situé dans une zone menacée par la marée ou une inondation, gagner un abri sûr signalé par les services municipaux, faire part de ce choix aux voisins ou à la famille et s’y tenir) ; 

  • Abriter les animaux domestiques ; 

  • Poser du ruban adhésif sur les baies vitrées ;

  • Mettre les documents personnels (papiers d’identité, carnets de vaccination...) à l’abri, hors d’atteinte de l’eau ;

  • Faire le choix d’un hébergement de proximité en cas d’un trop grand éloignement du domicile ; 

  • Démonter les installations aériennes, échafaudages... ; 

  • Mettre immédiatement les grues de chantier en position de sécurité ;

  • Contrôler les systèmes d’évacuation d’eau pluviale (cheneaux, gouttières…) ;

  • Ne plus pratiquer d’activité nautique quelle que soit sa nature ; 

  • Le cas échéant, débrancher le système de remplissage des citernes d’eau pluviale ; 

  • Arrêter progressivement toute activité professionnelle qui ne concourt pas à une action de sécurité civile, toute activité scolaire ou commerciale, hormis les opérations en vue d’assurer la sécurité des populations et le maintien de l’ordre public. L’arrêt de toute activité professionnelle, scolaire ou commerciale est effectif 2 heures avant le passage estimé en alerte de niveau 2. Les entreprises devront obligatoirement libérer les derniers salariés 2 heures avant le déclenchement de l’alerte 2.

3. Consignes de sécurité pour l'alerte 2 :

(phénomène tropical classé au moins au niveau de la dépression tropicale forte intéressant le territoire dans un délai de moins de 6h) 

  • Interdiction totale de circuler, que ce soit à pied, à bicyclette ou tout moyen de locomotion motorisé (sauf pour ceux et celles qui assurent la sécurité des populations et le maintien de l’ordre public).  

Cette interdiction prend fin dès la diffusion de l’avis de passage en phase de sauvegarde. 

  • Rester confiné à l’intérieur des habitations ou des abris publics mis à disposition par les mairies ; 

  •  S’éloigner des baies vitrées ; 

  • Surveiller la résistance de l’abri et de ses ouvrants en redoublant de vigilance la nuit ; 

  • Être attentif au risque d’inondation ; 

  • Être vigilant en permanence malgré des accalmies cycloniques ; 

  • Occulter les ouvertures des habitations avec des volets ou, à défaut, des panneaux de bois cloués ; 

  • Repérer les endroits les plus résistants du local, s’y tenir et se protéger, si la situation se dégrade ; 

  • Attendre impérativement la fin de l’alerte de niveau 2 pour sortir de son habitation. 

4. Consignes pour la phase de sauvegarde :

(concerne les communes placées précédemment en alerte 2)

Reprise normale de l’activité tout en restant prudent car tout danger n’est pas encore écarté (chute d’objets, glissements de terrain, conducteurs électriques tombés au sol, etc).  

  • Rester informé de l’état des réseaux et voiries publics ; 

  • Ne consommer l’eau des citernes ou du réseau de distribution qu’après confirmation de son caractère potable (en cas d’urgence, et en situation de carence d’eau minérale en bouteille, faire bouillir l’eau pendant 10 minutes et la consommer après refroidissement ;

  • Signaler les blessés ou les victimes éventuelles aux services publics de secours ; 

  • Respecter l’interdiction de baignade et des activités nautiques ; 

  • Ne pas toucher les fils électriques au sol ou sur les routes ; 

  • Si l’urgence le justifie, conduire avec grande prudence et éviter les points bas (inondations) ; 

  • Éviter l’utilisation des téléphones pour ne pas saturer les réseaux sauf nécessité absolue ; 

  • Participer activement aux opérations de solidarité, sur demande de l’autorité compétente ; 

  • Vérifier l’état de conservation des aliments avant de les consommer ; 

  • Rassembler en un seul lieu extérieur les éventuels animaux trouvés morts et solliciter les services compétents pour les ramasser ; 

  • Réparer et conforter les bâtiments si nécessaires. 

Vous pouvez retrouver les consignes en cas d’alerte cyclonique sur Sécurité civile : cyclones.

 

Zoom : Plan de prévention de sécurité des entreprises :

Depuis 2018, chaque entreprise ou organisation doit établir un plan de mise en sécurité de ses installations et de son personnel et doit également prévoir les modalités de libération des salariés en prenant en compte l’éloignement de leur domicile. 

Le paiement des heures non travaillées 

L’employeur n'a pas d’obligation légale de rémunérer les heures ou jours non travaillés. 

Il peut, pour éviter une perte de salaire, demander aux salariés de récupérer les heures de travail perdues dans les conditions des articles Lp. 222-17 et R. 222-4 du code du travail, article 56 de l’AIT ou prévues par les conventions collectives.

L’employeur peut aussi proposer aux salariés de poser des congés payés afin de ne pas subir de pertes de salaires.

Le télétravail est également possible. 

 

Vous pouvez suivre l’évolution de NIRAN sur : www.securite-civile.ncwww.meteo.nc, etc.  

Vous pouvez consulter la règlementation en vigueur sur les cyclones : 

  • Arrêté n°2014-2052/GNC-Pr du 24 novembre 2014 (JONC 21 décembre 2014), voir pages 11023 à 11025 ; (l’arrêté a ensuite été modifié et complété en 2018) : ICI
  • Arrêté n°2018-920/GNC-Pr du 25 janvier 2018 (JONC 1er février 2018), voir pages 1235 et 1236 : ICI 

 

Rappel :

Nous tenons également à vous rappeler l’organisation de la prochaine matinée de la prévention vendredi 12 mars 2021 de 7h30 à 11h30, qui aura lieu à l'auditorium du Centre administratif de la Province sud (CAPS), situé 6 route des Artifices - Baie de la Moselle à Nouméa.  Le thème de cette conférence est "l'évaluation des risques professionnels (EVRP)" et comprend une partie sur l’organisation du plan de sécurité des entreprises. 

 

Nous vous appelons bien évidemment à la plus grande prudence durant ces événements climatiques.  

Bien cordialement,  

L'équipe du MEDEF-NC 

Ressources

MEDEF NC

Manon MORICE
Assistante Communication