COMMUNIQUE DE PRESSE DU MEDEF NC suivant la conférence de presse conjointe de la CAFAT, du CHT et de la FHRPS sur la situation du RUAMM

Le MEDEF Nouvelle-Calédonie apporte son soutien plein et entier aux demandes exprimées par la CAFAT, le CHT et la FHRPS sur la situation dramatique du RUAMM. 

« Le MEDEF-NC a récemment interpelé les élus sur la situation des sous-traitants, fournisseurs et prestataires du secteur de la santé, qui subissent les retards de paiement et très prochainement des défauts de paiement, les plaçant dans une situation critique ».
Mimsy DALY, Présidente du MEDEF-NC.

Le MEDEF-NC se joint ainsi à l’appel dirigé aux élus du congrès de la Nouvelle-Calédonie par les administrateurs CAFAT pour demander le vote d’un OCEAM : Objectif Calédonien d’Assurance Maladie, assorti d’un vrai plan de maîtrise des dépenses de santé ; pour permettre un financement pérenne du système.

 

RAPPEL : Le Conseil d'Administration de la CAFAT

La CAFAT est dirigée par un Conseil d'Administration composé de 22 personnes, nommées pour 3 ans : 11 représentent les syndicats des employés de la Nouvelle-Calédonie et 11 représentent les employeurs et travailleurs indépendants. 

Jean-Rémi BURAGLIO est l’actuel vice-président de la CAFAT, mandataire MEDEF-NC.

Siègent également avec voix consultative : un représentant de chaque province au titre de l'Aide médicale, le trésorier payeur général ou son délégué et le directeur et l'agent comptable de la CAFAT. Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie est représenté aux réunions du Conseil d'Administration.

Les fonctions assurées par les administrateurs de la CAFAT sont bénévoles. Aucun avantage ni salaire ne leur sont versés.

 

L'appel d'urgence de la CAFAT, du CHT, des professionnels de santé et du MEDEF-NC relayé dans les Media

 

 

 

Ca suffit ! C’est le cri d’alarme lancé ce matin par les conseils d’administration du la CAFAT et de CHT. Il manque chaque année 13 milliards de francs au RUAMM. Le CHT a une dette de 4 milliards de Francs envers ses fournisseurs. La qualité des soins commence à s’en faire ressentir. Parmi les fournisseurs impayés, certains laboratoires ne fournissent déjà plus certains médicaments. En conséquence, les médecins sont parfois obligés de trouver des molécules de substitution. Les responsables de la CAFAT et du CHT qui rencontraient la presse ce matin demandent aux élus du congrès de se saisir en urgence du dossier.

L’ensemble des responsables administratifs et syndicaux du CHT et de la Cafat, mais aussi des membres du Medef, et des médecins du Médipôle, étaient réunis ce matin pour alerter les élus, et l’ensemble des Calédoniens, sur la situation financière très dégradée du Ruamm – qui finance le CHT à hauteur de 80%, et du CHT lui-même, qui cumule plus de 4 milliards de dettes envers ses fournisseurs.

 

 

 

 

 

 

 

  • NC NEWS 

 

 

Galerie photos

MEDEF NC

Stéphanie Hervé
Responsable Communication