Ce mercredi 9 octobre s'est tenue à la Maison de la Nouvelle-Calédonie à Paris une conférence économique et sociale réunissant des acteurs économiques et politiques calédoniens en présence de l'État. 

Ce moment important, souhaité de longue date par le MEDEF-NC, étant une possibilité pour nous d'exprimer certes nos inquiétudes sur l'avenir économique mais aussi de proposer des solutions pour un devenir meilleur pour nos entreprises et nos collectivités. 

Aussi nous avons mis en avant plusieurs points à l'ordre du jour sur lesquels nous avons pu débattre après que notre président, Daniel OCHIDA ai rappelé le contexte particulièrement difficile de l'économie calédonienne. 

Il s'agissait de :

L'évolution des contrats de développement vers des contrats de convergence* et de transformation mais aussi le redéploiement des crédits des contrats de développement en cours.

(Ce dernier est actuellement mis en oeuvre par le gouverment en accord avec les provinces et l'État).

Le financement d'un plan de simplification et de dématérialisation des services publics et de la protection sociale.

Il s'agit de mettre à niveau pour les années futures le système d'information de la CAFAT - C'est un chantier gigantesque et coûteux sur lequel l'aide de l'État pourra être sollicitée. 

Le financement de l'économie.

Le fonds d'épargne calédonien serait un réel outil pour financer des projets d'envergure. L'État, qui serait soutien à l'élaboration du cadre juridique, technique et à sa mise en oeuvre doit réactiver le dossier.  

L'aide à la constitution et au financement d'un outil d'évaluation et de pilotage des politiques publiques.

L'État pourrait là encore apporter de l'expertise se gardant bien, toutefois, d'avoir une quelconque emprise sur la conduite des politiques publiques de la Nouvelle-Calédonie. 

 

Tous ces points avaient été préalablement transmis au Président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie pour permettre des échanges fructueux. 

Par ailleurs, notre Président à rappelé d'autres sujets tel que la défiscalisation, essentielle pour notre développement, mais aussi pour la relation de la Nouvelle-Calédonie (PTOM) avec l'Union Européenne, qui doit être améliorée. Tant d'un point de vue de l'accompagnement financier que sur la simplification de l'accès aux programmes européens. 

Il est certain que nous devrons oeuvrer au quotidien pour obtenir des résultats en comptant tout d'abord sur nos propres forces mais également en s'appuyant sur les expériences et les moyens métropolitains. L'Etat peut effectivement nous épauler dans le déploiement de nos solutions calédoniennes et nous aider à accélérer le développement d'outils numériques, financiers et de pilotage de politique publique.

Le monde va vite et nous devons transformer notre modèle économique et social pour l'adapter à l'environnement actuel pour qu'il soit plus fort, plus résilient, plus pérenne. Nous pensons que nous irons plus vite avec l'aide de l'Etat que sans. Ce déplacement en France était l'occasion de le rappeler. 

"Je pense que c’est un bilan positif bien que la réunion ai été programmée un peu dans la précipitation. J’en profite pour remercier le Président du gouvernement d’avoir bien voulu accéder à notre demande, qui est récurrente. Ça fait plusieurs années maintenant que les acteurs économiques, et en particulier le MEDEF, souhaitent assister au Comité des Signataires sous l’angle économique et social […] et aujourd’hui il me semble que nous avons été entendus et que ce genre de réunions va porter ses fruits.

Le monde économique a un certain nombre de demandes que le monde politique, parfois, n’intègre pas toujours dans ses programmes. Nous avons des demandes directes d’assistance car n’oubliez pas que c’est l’entreprise qui créée l’emploi, c’est l’entreprise qui créée la richesse économique. Si vous voulez refaire partir un pays, faire de la relance économique et sociale un sujet majeur car la santé du territoire l’exige, il faudra absolument interroger les acteurs économiques, demander leurs avis et tenir compte des propositions faites.

Aujourd’hui nous nous sommes focalisés sur les sujets sur lesquelles l’État peut nous apporter sa contribution et son aide. Il est évident que ça n’a échappé à personne que nous sommes autonomes budgétairement et fiscalement en Nouvelle-Calédonie et qu’on a la compétence pour les sujets économiques et sociaux. Cela dit, l’État nous apporte une contribution certaine ne serait-ce qu’au travers de sujets comme la défiscalisation. C’est un apport majeur pour les entreprises, pour les investissements, pour le logement social, sur les contrats de plan… Donc, effectivement nous étions là pour essayer de voir avec les services de l’État sur quels dossiers, sur quels sujets l’État était susceptible d’apporter son soutien."

Daniel OCHIDA, à la sortie de la conférence à la Maison de la Nouvelle-Calédonie à Paris.

*le plan de convergence et de transformation est l'instrument stratégique qui fixe les orientations et précise les mesures et actions à mettre en oeuvre pour résorber les écarts de niveaux de développement en matière économique, sociale, sanitaire, de protection et de valorisation environnementales. Ainsi que la différence d'accès au soins, à l'éducation, à la formation professionnelle, à la culture, aux services publics, aux nouvelles technologies et à l'audiovisuel entre le territoire haxagonal et les DOM. 

 

Le lundi 14 octobre a accueilli un Comité des Signataires tourné vers l'Angleterre.

Cette réunion a permis aux représentants des Pays & Territoires d'Outre-mer français et aux autorités françaises de faire un point d'étape sur le partenariat avec l'Union Européenne et plus particulièrement d'échanger sur l'assistance financière européenne en faveur des PTOM.

En effet, le Brexit aura des répercussions sur ces aides allouées puisque sur les 25 PTOM reliés à l'Europe, 12 dépendent du Royaume-Uni. Cet événement pourrait marquer le début d'une représentation uniquement française de l'Europe dans le Pacifique (Polynésie française, Wallis et Futuna, Nouvelle-Calédonie).

Photo de couverture © cultures-outre-mer.com 

 

Galerie photos

MEDEF NC