Le MEDEF-NC ne cautionne pas les propos qui font croire que la CAFAT, gérée par les partenaires sociaux, serait responsable des déficits du RUAMM. Nous rappelons que ce sont nos élus du gouvernement et du congrès, qui décident des dépenses du système de santé, la CAFAT quant à elle, exécute les directives de paiement. Depuis plus de 10 ans, les recettes du RUAMM ont varié au gré du désir des politiques, entraînant le déficit que nous connaissons aujourd'hui. Aussi, le changement de statut de la CAFAT en établissement public n'est pas un remède pour redresser les comptes sociaux.

Plan du gouvernement pour redresser les comptes sociaux

Le MEDEF-NC a participé le 04/12/2019 à la commission d'étude de la CAFAT ; dont l’objet a été d'analyser les propositions de réforme du gouvernement qui avaient été présentées aux administrateurs de la CAFAT vendredi 29/11/2019.

Le MEDEF-NC a ensuite mobilisé sa commission Protection Sociale, pour détailler ces propositions, notamment en ajustant des hypothèses sur l'évolution des dépenses de santé, et les marges de progrès plus réalistes à opérérer par les différents acteurs du système.

Le MEDEF-NC présentera ce travail au gouvernement mi décembre.

Communiqué de presse du MEDEF-NC du 26/11/2019

Situation financière du RUAMM

Le MEDEF-NC soutient la décision du président du conseil d’administration de la CAFAT Monsieur BURAGLIO concernant les arbitrages financiers pris au niveau du RUAMM.

Le MEDEF-NC dont la vocation principale est de soutenir l’entreprise privée, sait quand il le faut, faire passer l’intérêt général avant les intérêts particuliers. En effet après plusieurs mois de soutien aux professions libérales de santé le Bureau et son Président ont décidé de verser une partie des retards de paiement à l’hôpital afin que celui-ci puisse honorer les salaires du mois de décembre.

Le MEDEF-NC s’étonne de l’agitation médiatique, de la CPME au titre de la FPLS, qui s’apparente plus à du racolage syndical qu’à une position raisonnée. Le mandataire connaissant parfaitement la problématique comme administrateur de la caisse, avait proposé en son temps une alternative au non-paiement du CHT.

En tout état de cause l’annonce du gouvernement d’un déblocage de 4,5 milliards de francs dont 2 milliards de francs rapidement, permet à la CAFAT de reprendre les versements.

Jean-Rémi Buraglio mandataire MEDEF-NC élu Président de la CAFAT et Xavier Martin, Directeur, expliquent la décision de la CAFAT de retarder les paiements aux libéraux de santé et établissements de santé privés, durant environ un mois, compte tenu de la trésorerie déficitaire structurelle du RUAMM.

27/11/2019 - Jean Rémi Buraglio, invité de la matinale sur NC La 1ère

 

 

21/11/2019 - Jean Rémi Buraglio et Xavier Martin sur Océane FM

Des explications concrètes et précises sur le report d'environ un mois du paiement des professionnels libéraux de santé et établissements de santé du privé, en raison du déficit de trésorerie du Régime d'Assurance Maladie Maternité de la CAFAT.

Une situation qui perdure depuis de nombreuses années et qui dans la situation économique actuelle ne permet plus au gouvernement de prendre des mesures d'urgences pour refinancer le déficit structurel.

Rappelons que la CAFAT est un organisme de gestion uniquement, et qu'il n'est pas responsable des décisions de dépenses, de fixation des tarifs médicaux, etc. cela revenant à nos gouvernants politiques.

Jean Rémi Buraglio, Président du CA CAFAT et Xavier Martin, Directeur ; rappellent, dans cette interview, que le conseil d'admistration de la CAFAT composé des partenaires sociaux ( : syndicats de salariés représentatifs et organisations patronales) est en responsabilité de gèrer les flux de cotisations salariales et patronales entrants et les paiements sortants aux assurés cotisants et bénéficiaires du système de santé.

20/11/2019 - Jean-Rémi Buraglio au micro sur RRB

 

20/11/2019 - Reportage La 1ère

La santé du RUAMM se dégrade encore. Pour éviter la banqueroute complète, le régime d’assurance maladie maternité a décidé de stopper momentanément les paiements aux professionnels libéraux et aux établissements privés.

 

 

MEDEF NC

Stéphanie Hervé
Pôle Communication