Comment ça marche ?

Un jour férié n'est pas automatiquement chômé.

Les jours chômés sont fixés dans les différentes branches d'activité chaque année.

Jours fériés chômés par branche pour l’année en cours

Consultez les jours fériés chômés en vigueur de l’année en cours selon les dernières négociations annuelles de branche.

Notre valeur ajoutée

Le MEDEF-NC fixe les jours fériés chômés pour chaque branche chaque année avec les partenaires sociaux lors des négociations de annuelles branches, sous réserve de dispositions conventionnelles plus favorables applicables dans les entreprises. Par exemple pour la branche « commerce et divers » 4 jours fériés chômés sont fixés par l'art. 28 de la convention collective et 3 jours sont négociés. Soit 7 jours fériés chômés dont 4 fixes, (1er janvier, 1er mai, 24 septembre, 25 décembre) puis 3 jours fériés chômés à déterminer. Parfois, l’un des 3 jours n’est pas fixé par négociation mais est à déterminer parmi la liste des jours prévus à l'art.74 de l'AIT, au choix de l’entreprise. Pour rappel, la liste des jours fériés dans l’article 74 de l’AIT sont : le 1er janvier, le lundi de Pâques, le 1er mai, le 8 mai, l’Ascension, le lundi de Pentecôte, le 14 juillet, l’Assomption, le 24 septembre, la Toussaint, le 11 novembre et le jour de Noël.

La question du choix des jours fériés chômés pour les entreprises est importante au regard du secteur d'activité et donc de l'impact sur leur activité commerciale. 

Les jours fériés ont des "symboliques différentes" : fêtes religieuses, victoire ... ainsi le MEDF-NC rappelle qu’ils ne sont pas choisis par rapport à cela mais en fonction de l'impact sur l'activité et par rapport aux autres jours fériés chômés de l'année. Il est donc important de ne pas y chercher une symbolique ou une interprétation politique, alors que l'enjeu pour les entreprises est un enjeu économique.

Bénéficiez d’avantages et devenez adhérent Rejoignez nous