Thierry Santa a terminé ses consultations sur son plan de rééquilibrage des comptes sociaux.

Thierry Santa explique le plan de sauvetage du RUAMM et les incidences sur la CAFAT

Extrait de son interview dans LNC du 17/12/2019

Est-ce que l'existence d'un établissement de gestion de la dette changera la structure et le mode de gouvernance de la Cafat ?
Ce n'est pas lié. ll y aura une évolution du mode de gouvernance de la Cafat Mais cette évolution découlera de la mission Igas (Inspection générale des affaires sociales) que je vais faire revenir l'année prochaine. Une partie de l'activité de la Cafat relève d'une gouvernance paritaire entre employeurs et employés. C'est tout ce qui concerne les régimes alimentés par les cotisations (retraites, etc). En revanche, dès qu'un régime est alimenté en partie par des taxes, donc la fiscalité, comme le RUAMM, le gouvernement doit avoir son mot à dire. On devrait donc s'acheminer vers une gouvernance à deux têtes : l'une purement paritaire pour les régimes assis uniquement sur les cotisations. Et ajouter une deuxième tête, gouvernementale, pour les régimes qui supposent de la fiscalité ou des subventions.

Lire l'article des nouvelles Calédoniennes du 17/12/2019 dans la rubrique en "Savoir Plus" ou en téléchargement ci-dessous.

Thierry Santa devant le congrès pour sauver le Ruamm

Après avoir rencontré les différents acteurs de la santé, Thierry Santa se rend ce 16 décembre au congrès pour débattre de diverses mesures susceptibles de sauver le Ruamm. Il s’agira d’une commission plénière non publique. Voici les grandes lignes de ce qui doit être débattu par les élus.

Lire l'article des nouvelles Calédoniennes du 16/12/2019 dans la rubrique en "Savoir Plus" ou en téléchargement ci-dessous.

Le 12 décembre, il a reçu les organisations salariales et patronales.

Le président du gouvernement va pouvoir intégrer les propositions formulées par les acteurs concernés, avant de présenter son plan la semaine prochaine aux élus du Congrès.

Eric Durand, porte-parole du MEDEF-NC s'exprime sur les travaux de l'organisation patronale présentés hier au gouvernement.

MEDEF NC

Stéphanie Hervé
Pôle Communication