Retrouvez les podcasts et déclarations officielles du MEDEF Nouvelle-Calédonie

 

Mai - Juin 2021 NC ECO à Paris. Consultez toutes les rencontres de la délégation :

>> Rencontres institutionnelles de la délégation NC ECO à Paris Mai-Juin 2021 | MEDEF NC

>> CONSULTEZ TOUTES LES RENCONTRES ET DECLARATIONS MEDIATIQUES DE NC ECO A PARIS

RRB 04/06/2021

 

 

Le Medef tance les délais de paiement dans le public (madein.nc)

Pour Mimsy Daly, présidente du Medef, "le public devrait se remettre également en question et travailler sur ses propres délais de paiement à destination du privé." ©

Les délais de paiement sont une préoccupation majeure pour les entreprises en raison de leur rôle sur la trésorerie et donc sur la pérennité de celles-ci. Selon le Medef, les retards de paiement du public — de six mois voire un an — mettraient les entreprises dans des situations de grandes précarités. À ce titre, l’interpatronale souhaite que les délais légaux de paiement soient portés de 30 à 45 jours et soient identiques pour le privé et le public.

L’organisation patronale a déploré l’absence de prise de conscience de la gravité de la situation par les élus du gouvernement qui impacte « lourdement » les entreprises calédoniennes. « La situation est grave [plus de 100 jours que la Nouvelle-Calédonie n’a pas de président, NDLR]. Le budget d’investissement — ce que les entreprises attendent le plus — est divisé par deux. Beaucoup d’investissements sont en attente de décisions et pour l’instant, sans exécutif de plein exercice, il est extrêmement difficile de négocier ces lignes d’investissement nécessaires à la relance économique du pays », explique Mimsy Daly, présidente du Medef. Pourtant, les réformes sont nécessaires « mais ne sont pas encore engagées ». De ce fait, les comptes sociaux de la Nouvelle-Calédonie sont mourants. Certains chômages partiels, avancés par les entreprises depuis la crise de Vale ou la crise Covid-19, n’ont pas encore été remboursés. « Le tissu associatif n’est plus subventionné, tout comme les Fédérations, les syndicats de salariés… qui sont dans l’incertitude. »

Lire l'article

Le président de la commission Emploi et Formation du Medef.NC, Nicolas BEAUFORT,  était l'invité de la matinale sur RRB ce mercredi 26 mai 2021 pour commenter les chiffres sur l'emploi d'après le rapport 2020 de l'ISEE et il donne des tendances pour 2021.

 

 

Conférence de presse du MEDEF Nouvelle-Calédonie du 17 mai 2021 sur les conséquences économiques et sociales de l'absence d'un gouvernement de plein exercice.

 

[GROS PLAN] Medef : "on manque plus que jamais de visibilité" | LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes, le Journal de Nouvelle Calédonie

les entreprises calédoniennes sont "lourdement" touchées par la réduction du budget d'investissement et par des délais de paiement jugés excessifs.

"Cette situation ajoute du flou à une situation qui était déjà extrêmement obscure. On manque plus que jamais de visibilité", regrette Mimsy Daly, la présidente.

"On va encore nous traiter de patrons pleureurs", anticipe Laurent Vircondelet, représentant de l'importation et de la distribution, "mais on dirait que les enjeux politiques de la Calédonie n'ont pas de délais. Nos entreprises en ont, elles doivent rendre des comptes très régulièrement. Et aujourd'hui, la situation est devenue insupportable."

Lire la suite >> www.lnc.nc/article/nouvelle-caledonie/economie/gros-plan-medef-on-manque-plus-que-jamais-de-visibilite

 

Plus de 100 jours sans gouvernement : le monde de l’entreprise tire la sonnette d'alarme (francetvinfo.fr)

 

 

Les patrons au bord de la crise de nerfs (Demain en Nouvelle-calédonie - 20/05/2021)

Cela fait désormais plus de 100 jours que le seizième gouvernement ne dispose plus de mandat de plein exercice et que le dix-septième ne parvient pas à se mettre en place. Le Medef-NC tire la sonnette d'alarme quant aux conséquences désastreuses que génère cette situation.

(...) Budget de la Nouvelle-Calédonie : Les dépenses d'Investissement ont été divisées par deux et aucune nouvelle opération ne pourra être engagée sans décision budgétaire modificative. De la même façon, les entrepreneurs attendent un plan de relance économique, plus spécifiquement pour certains secteurs comme le BTP. Le bâtiment souffre depuis maintenant plusieurs années et selon le représentant du secteur au  Medef NC, des entreprises pourraient disparaître rapidement sans la mise en oeuvre de projets structurants, mais là encore, sans exécutif, pas de discussions ou de négociations possibles. C'est également le cas du plan d'exportations minières qui ne peut être adopté. 

Les délais de paiement constituent un autre volet extrêmement sensible.

Si la situation est différente selon les secteurs, les chefs d'entreprise dénoncent la lenteur de règlements des collectivités. Comme le souligne la présidente du Medef-NC, c'est la mairie de Nouméa qui affiche les délais de paiement les plus courts,  avec 90 jours ... Pour rappel, le délai légal est de 30 jours. Pour les autres, comme les provinces (de l'ordre de 120 jours) ou le gouvernement, les délais peuvent courir sur plusieurs mois, voire  avantage pour l'hôpital (plus d'un an). Pour les représentants du Medef-NC, cette situation plombe les comptes des entreprises et explique pour beaucoup leurs problèmes de trésorerie. Des délais  jugés inadmissibles si l'on compare les pratiques avec celles de I'Etat, qui s'est conformé à la réglementation et respecte désormais, à quelques jours près, la règle des 30 jours. 

Même scénario pour l'avance de la TGC (taxe générale sur la consommation) qui représente, pour certaines entreprises, plusieurs millions de francs. En la matière, les délais de remboursement peuvent atteindre plus de six mois. Autant d'avances faites par les entreprises qui leur coûtent puisque certaines sont obligées de s'endetter dans l'attente d'être payées par les collectivités. Une partie des PGE, prêts garantis par I'Etat, dans le cadre du Covid-19 a également été employé dans ce but de compenser les retards de paiement.

Et le Medef-NC de rappeler que la Nouvelle-Calédonie en est toujours à enregistrer  les factures à la main, dûment tamponnées. La réalité est bien loin de l'image vendue par le gouvernement d'un territoire à la pointe de l'Innovation numérique. (...)

Lire l'intégralité de l'article : 210520dnclespatronsauborddelacrisedenerfs.pdf (medef.nc)

 

Le Medef alerte sur la situation des entreprises dans l'attente d'un nouveau président de gouvernement | Outremers360

Pierre Massenet, du syndicat des importateurs de matériel médical et scientifique : “Le système de Santé n'a plus de sous et ne peut pas payer. Par effet cascade, nous ne sommes pas payés, ce qui nous cause de gros soucis puisqu'aujourd'hui on est obligé de se refinancer avec des partenaires bancaires pour pallier ces défauts de paiement de l'administration”.

Autre exemple, le Médipôle accumule aujourd'hui 1,5 milliards de Francs CFP de dettes (env. 12,5 millions d'euros) auprès de ses prestataires privés, dans l'absence de financement du Ruamm bloqué, ce qui a provoqué un rappel à l'ordre de la part de l'Autorité de la Concurrence. Une situation qui semble exaspérer le Medef, en témoigne la prise de parole de Mimsy Daly : “Ce qui est compliqué, c'est que les entreprises sont sanctionnées alors que les plus mauvais payeurs ce sont les collectivités publiques de Nouvelle-Calédonie. Le problème est financier avant tout, la Nouvelle-Calédonie s'endette parce qu'aujourd'hui, les réformes structurelles qui sont absolument nécessaires pour la survie de notre système public ne sont pas prises. Évidemment qu'à un moment donné, il va falloir des institutions en état de fonctionnement qui permettent de mettre en œuvre les réformes”.

 

Pour le Medef, l’absence de président du gouvernement pénalise "lourdement" les entreprises | LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes, le Journal de Nouvelle Calédonie

 

Jean François Bouillaguet, Président du syndicat des transporteurs routiers était l'invité fil rouge du journal de midi sur RRB ce 19 mai.

Il revient sur la vaccination, la situation de la SMSP, les délais de paiement de l'administration publique et tous les autres sujets d'actualité.

 

Provincialisation ? Ce qu'en pense le monde économique | LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes, le Journal de Nouvelle Calédonie

(...) "Durant ces trente dernières années, gérées sans réelle contrainte budgétaire jusqu'à peu, la multiplication des échelons de compétences a généré une création abondante de nouvelles règles et de normes (dont la plupart copiées de la Métropole), indique le document. Cela a engendré une augmentation significative des effectifs de l'administration (et assimilés) afin d'organiser et de contrôler la vie économique des entreprises calédoniennes. Le doublon et la compétition entre provinces et Nouvelle-Calédonie, voire communes sur certaines compétences (culture, environnement, tourisme, etc.), n'a fait qu'accentuer ce phénomène lequel, en période de crise, pose de vrais problèmes d'équilibre budgétaire des comptes publics." (...) 

Clarifier les compétences des collectivités : NC Éco pointe du doigt le manque de visibilité et l'incompréhension du monde économique face à la superposition de compétences sur un même domaine... "Le besoin de rationalisation des finances publiques impose des choix dans l'exercice des compétences qui clivent les positions entre provinces et Nouvelle-Calédonie. Ces dernières années, il n'est pas aisé de déterminer la ligne directrice ni la cohérence de la politique économique défendue à l'échelle du gouvernement, ni les " styles politiques " de sa mise en œuvre au niveau des provinces." (...)

 

"Sans mentir" Calédonia TV - A la demande du ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, l'Etat a lancé une vaste Consultation citoyenne sur l'avenir institutionnel. Mimsy DALY, Présidente du Medef NC pour NC ECO et Catherine RIS professeure en sciences économiques à l'Université de la Nouvelle-Calédonie, membre du CRESICA sont invitées sur le plateau de Claudine Wéry.

 

Présentation du rapport NC ECO à la minute 02:15:00 dans cette restitution de la consultation de l'Etat sur l'avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie le 10 mai 2021 au centre culturel TJIBAOU.

 

 

Le syndicat des commerçants a renouvelé ses instances - Edouard CALVET co-président, sur RRB ce lundi 10 mai : 

 

NC ECO à Koné, Interview de Mimsy DALY de retour de cette journée riche d'échanges avec les étudiants

Reportage RRB du 28/04/2021

 

 

NC ECO à Koné pour la restitution de la grande consultation du Haut Commissariat sur l'avenir de la Nouvelle-Calédonie - CALEDONIA

 

 

NC Eco défend une vision « non politique » pour 2050 | LNC.nc | 28/04/2021 

NC Eco réunit depuis octobre 2020 les trois fédérations patronales représentatives (U2P, CPME et Medef), leurs organisations affiliées, les trois chambres consulaires (Chambre de commerce et d'industrie, Chambre de métiers et de l'artisanat et Chambre d'agriculture) ainsi que les sept grappes d'entreprises que rassemble NC Clusters.

Mimsy Daly : La réflexion est née du deuxième référendum. On sortait d'une période de 30 ans guidée par l'idée de destin commun. On avait fait le constat d'un échec, puisqu'on a une société qui politiquement est très divisée. Et on avait la frustration de se dire que le débat était resté essentiellement politique, qu'il n'était pas entré dans un projet d'avenir que les Calédoniens pouvaient s'approprier, qui pouvait créer davantage d'unité.

 

Ce que souhaitent les patrons pour la Nouvelle-Calédonie de demain | LNC.nc | 28/04/2021

Dans son projet de près de 140 pages, NC Eco développe sa vision de ce que devrait être la société de 2050. Sans surprise, les entreprises y occupent un rôle central, au contraire du secteur public, dont la réduction de moyens et d'influence est jugée indispensable. Si les promoteurs du projet lui refusent l'étiquette "loyaliste", les risques économiques de l'indépendance sont soulignés, et un accroissement de la présence militaire de la France est espéré. Dans un chapitre sensible, les entreprises appellent à davantage d'ouverture du foncier coutumier à l'investissement privé.

 

15/04/2021 - TV NC L 1ère - Débat à la Une : "Perspectives du Nickel calédonien dans le monde en 2021"

Débat à la Une - Nouvelle Calédonie la 1ère (francetvinfo.fr)

PODCAST de la 1ère partie d'émission avec Mimsy DALY, Présidente du MEDEF-NC

 

Pour aller plus loin, les chiffres de l'ISEE : 

 

 

15/04/2021 - LNC - "Covid free : la situation est-elle tenable ?"

Covid free : la situation est-elle tenable ? | LNC.nc | Les Nouvelles Calédoniennes, le Journal de Nouvelle Calédonie

Le confinement généralisé a mis pour la deuxième année de nombreuses entreprises dans le rouge. Au point de remettre en cause non pas son efficacité, mais son bien-fondé parmi les chefs d'entreprise. «On est déjà certains que les confinements stricts ne seront pas tenables dans le temps. Le coût est trop important, a analysé Mimsy DALY, présidente du MEDEF Nouvelle-Calédonie. Les Calédoniens vont devoir apprendre à vivre avec le risque Covid. Prenant exemple sur la Nouvelle-Zélande, la responsable préconise de tester massivement une zone confinée bien délimitée. "C'est comme cela qu'ils ont réussi à redevenir Covid free, sans mettre en danger leur économie."

 

15/04/2021 - ACTU.NC - "Ce que pense le monde économique de la date du 3ème référendum"

3e référendum : « il faut y aller au plus vite pour sortir de l’ornière » - Actu.nc

Mimsy Daly, présidente du MEDEF NC «Un référendum tout de suite, mais pour quoi faire ? Plus que la date du scrutin, ce qui nous intéresse c’est le fond et la réponse à la question : quelle Nouvelle-Calédonie demain ? Quelle vision ? Quelles règles de financement ? etc. Nous allons rendre cette semaine à Sébastien Lecornu la totalité de nos travaux, réalisés dans le cadre de NC ECO, et déjà présentés au haut-commissaire. Une vision que nous espérons partager avec les décideurs politiques. »

 

12/04/2021 - Radio La 1ère - "Comment vivre avec le #COVID en Nouvelle-Calédonie?"

Mimsy DALY sur le plateau de NC La 1ère pour parler du déconfinement et de l'avenir des entreprises calédoniennes.

PODCAST : Questions pays - Nouvelle Calédonie la 1ère (francetvinfo.fr)

 

07/04/2021 - OBJECTIF - Une heure avec Mimsy DALY, présidente du Medef-NC.

Fait assez notable pour être souligné, Mimsy Daly est la première femme propulsée à la tête de l’organisation patronale. Un baptême du feu dans un contexte de crise économique, sanitaire et sociale à laquelle vient se greffer une crise politique. Pas de quoi décourager cette chef d’entreprise qui veut toutefois « garder confiance dans l’économie calédonienne et sa capacité de rebond ».

Consultez/Téléchargez l'article ici : 210407objectif1heureavecmimsydaly-medef.pdf

Téléchargez le magazine gratuitement : Abonnés | objectifnc

OBJECTIF à noué un partenariat avec le MEDEF-NC pour vous donner la possibilité de recevoir le format papier gratuitement en remplissant ce formulaire : https://www.objectifnc.com/copie-de-contact

01/04/2021 - RRB - Les jeudi de l'économie

consacrés aux chiffres IEOM du 4ème trimestre 2020 avec Yann CARRON, notre Présidente Mimsy DALY pour les commenter aux cotés de Yann LUCIEN, et Xavier BENOIST.

PODCAST : Radio Rythme Bleu - LES JEUDIS DE L'ECONOMIE : 01/04/21 (rrb.nc)

 

28/03/2021 - TV NC La 1ère " Confinement prolongé, réactions mitigées du monde économique calédonien"

Confinement prolongé : réactions mitigées du monde économique calédonien - (francetvinfo.fr)

Le Medef souhaite plus de souplesse.

 

Du côté du Medef, on est plus modéré. Mimsy Daly, sa présidente salue un signal fort avec la réouverture des commerces, mais elle regrette cependant que beaucoup d’activités restent fermées. Elle cite notamment les bars, les restaurants ou encore les coiffeurs, qui pourraient rouvrir, en respectant également un protocole sanitaire strict. Le Medef milite pour adapter sa façon de vivre avec le virus.

 

23/03/2021 - ACTU.NC - Le Medef NC propose un déconfinement sectorisé.

L’organisation patronale a avancé l’idée de mettre en place un confinement sectorisé couplé à une politique de protocole sanitaire stricte afin de garantir à nouveau le fonctionnement des commerces. Le Medef souhaite s’inspirer du modèle Néo-Zélandais en appliquant des confinements localisés uniquement aux zones touchées par des cas de Covid-19.

«Cela permettrait de réduire l’impact sur l’économie calédonienne», a expliqué l’organisation patronale.

Une idée qui pourrait permettre la réouverture des commerces dits non-essentiels.

Des déconfinements localisés, de quelques jours seulement, accompagnés d’une vigilance accrue, voilà ce que propose le Medef et sa présidente, Mimsy Daly.

 

20/03/2021 - TV NC La 1ère - "Le Medef souhaite un protocole sanitaire adapté"

Les commerces qui ne font pas partie de la liste des commerces dits essentiels, vont enregistrer de nouveau des pertes financières importantes. Pour que l’impact soit moins conséquent en cas de nouveau confinement, le syndicat des patrons demande un protocole sanitaire adapté.

 

Reportage de Brigitte Whaap et Cédric Michaut avec Mimsy Daly, Présidente du MEDEF-NC et Charles Germain, Directeur du magasin de jouet.

 

21/03/2021 - OUTRE MER 360°

Nouvelle-Calédonie : Le Medef NC propose un confinement adapté pour la réouverture des commerces | Outremers360

Le Medef-NC avance l'idée de mettre en place un confinement sectorisé couplé à une politique de protocole sanitaire stricte afin de garantir le fonctionnement des commerces, mis à mal par ce nouveau confinement.

 

19/03/2021 - LNC

Mimsy Daly, présidente du Medef NC : " Cela n'est pas tenable dans le temps "

Propos recueillis par J.-F.G. | Crée le 18.03.2021 à 19h30 | Mis à jour le 18.03.2021 à 19h41

À la tête de l'organisation patronale, Mismy Daly manifeste son inquiétude pour l'économie et assure que la Calédonie va devoir, à terme, s'adapter. Elle évoque des pistes pour une reprise d'activité, sous conditions, des commerces non essentiels.

  • Le prolongement du confinement est acté. Comment les entreprises vont-elles pouvoir s'en sortir ?

C'est un véritable coup dur. Ce que je déplore, c'est qu'il est notamment dû au fait qu'une grande partie des personnes revenues de Wallis ne se sont pas présentées pour être dépistées. Je me doute que certaines d'entre elles ont eu peur d'être stigmatisées. Mais j'en appelle à la responsabilité des Calédoniens. Allez-vous faire dépister. Cet arrêt total d'activité a, à présent, un coût très important sur l'économie calédonienne. Vous êtes en lien quotidien avec les entreprises depuis le début du confinement.

  • Quelles sont leurs principales préoccupations ?

Les entreprises s'interrogent surtout sur les conditions de mise en sécurité de leurs salariés. Aujourd'hui, il est impossible de demander à un employé un test PCR pour qu'il puisse reprendre le travail. On ne peut évidemment pas exiger de vacciner les gens, mais il faudrait des outils. Les entreprises se sentent donc à présent responsables des leurs salariés, sans avoir forcément les moyens de les protéger.

  • Après avoir annoncé le décalage des vacances scolaires, Isabelle Champmoreau a appelé les employeurs à "avoir un regard bienveillant" pour la prise de congés des salariés. Cette souplesse est-elle possible ?

Sur le principe, tout le monde est évidemment d'accord. Mais il va se poser différents problèmes. Le principal est que certains salariés ont déjà utilisé leurs jours de congé durant les deux premières semaines de confinement. Ce ne sera donc pas toujours possible d'accorder du congé. Pas plus tard que jeudi après-midi, après l'annonce du confinement, nous avons échangé avec le gouvernement sur la possibilité d'ouvrir des écoles pour accueillir les enfants de salariés d'entreprises en activité. Cela existe déjà pour le personnel prioritaire. Ce serait une bonne solution.

  • Les aides seront-elles suffisantes pour maintenir à flot l'économie ?

Le chômage partiel va être validé et c'est ce que beaucoup d'entreprises attendaient. D'autres aides sont déjà mises en place du côté de l'État et des collectivités. Mais quoiqu'il arrive beaucoup d'entreprises restent fragiles. Il faut un retour à l'activité économique. Nous échangeons avec la Direction des affaires économiques et la Dass pour proposer un protocole d'ouverture des commerces. Comme ce qui se fait pour les marchés, qui rouvrent ce week-end, nous proposons un dispositif pour les commerces non-essentiels. En respectant un sens de circulation et la règle d'une personne pour 10 m2. Cela nécessitera une éducation collective. Les Calédoniens vont devoir apprendre à vivre avec le risque Covid. Mais on est déjà certain que les confinements stricts ne seront pas tenables dans le temps. Le coût est trop important.

 

18/03/2021 - Calédonia TV 

Reportage et infographie explicative sur le report du vote du texte sur le Chômage partiel et interview d'Audrey CHOUIEUR, Présidente de l'association des métiers de l'évènementiel.

 

 

11/03/2021 - TV NC La 1ère

Mimsy DALY, La Présidente du MEDEF-NC était l’invitée de l’émission spéciale COVID sur NC La 1ère le jeudi 11 mars.  

Aux côtés du Président du Sénat coutumier, du représentant de l’Etat, du porte-parole du gouvernement et du Président de la fédération des industries, ils ont répondu aux questions des téléspectateurs sur les aspects économiques de la crise sanitaire et les aspects liés au travail, aux secteurs en activité, sur le télétravail, la prise de congés, la vaccination des salariés, les aides financières aux entreprises, etc.

 

 

https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/emissions/debat-1

 

11/03/2021 - LNC - Youtube

Romain BABEY, Président de l'entreprise VEGA et 4ème Vice-Président du MEDEF-NC, reçoit LNC dans son usine pour le reportage "Covid, les entreprises se réorganisent"

Déjà « rodées » grâce à leur expérience du premier confinement, les entreprises industrielles doivent maintenir leur activité, tout en écartant le risque de contamination à la Covid-19. Patrons et employés se sont vite adaptés. Pour autant, la perte de clients pourrait plonger certaines sociétés dans le rouge. Reportage à Ducos.

 

 

10/03/2021 - Radio La 1ère

L'invité de la Matinale - Nouvelle Calédonie la 1ère (francetvinfo.fr)

 

 

10/03/2021 - RRB

Jean-François BODIN reçoit Mimsy DELAY, la Présidente du MEDEF-NC. "Avec Mimsy Delay nous revenons notamment sur la prolongation du chômage COVID adopté hier par les élus du congrès".

Radio Rythme Bleu - INVITE DU MATIN 10/03/21 (rrb.nc)

 

09/03/2021 - LNC

"Les entreprises à nouveau parées" - A lire dans la Galerie ci-dessous.

"Les commerçants s'interrogent" - A lire dans la Galerie ci-dessous.

 

08/03/2021 - RRB

La présidente du MEDEF Nouvelle-Calédonie, Mimsy DALY, intervenait ce lundi 8 mars 2021 sur l'antenne de Radio Rythme Bleu pour réagir à l'annonce du confinement strict décidé par le Haut Commissariat et le gouvernement Dimanche soir.

 

Galerie photos

MEDEF NC